Explorar los documents (6981 total)

vignette_60842.jpg
Latry, Marie-Claire
Latry, Guy
Ce livre témoigne d’une longue recherche dans les archives du folkloriste landais, Félix Arnaudin (1844-1921). Il met à mal quelques idées reçues, dues parfois au savant lui-même. Après avoir exposé ses modes d’enquête, on étudie dans cet ouvrage le travail de transcription de douze contes merveilleux parmi les plus connus, d’abord par Arnaudin lui-même dans son recueil publié en 1887. Il s’attache à restituer les traits d’oralité dans la langue d’énonciation, l’occitan gascon ; à faire ressortir le caractère landais spécifique du fonds narratif ; et, surtout, par un intense travail littéraire, à créer un fac simile du contage. Tout en reprenant la démarche d’Arnaudin, les éditeurs suivants, Adrien Dupin et Jacques Boisgontier, de 1966 à 1994, tendent à repousser le conte dans le temps, quitte à le christianiser. Ils développent le récit, d’où des écarts parfois notables avec le donné initial.

Pour chacun des douze contes merveilleux étudiés figurent :
- le texte gascon de la fiche d’enquête et sa traduction ;
- le résumé du conte, une analyse et des observations ;
- l’étude des révisions opérées.
En annexe, le texte original des dix autres contes merveilleux dont on dispose du manuscrit, avec sa traduction.
vignette_60841.jpg
Recuèlh dels racontes finalistas del “IV Concors de racontes brèus en occitan Enric Garriga Trullols”.

Unes racontes que compausan una garba ont tot i passa : de la languina que vos pren al ventre a la mòrt dels qu’aimatz o la solesa dels que son a mand de tot pèrdre, a la jòia e l’innocéncia dels pichons, estonats davant l’amor que naseja, o los brams de plaser d’una party de pistachièrs. E que nos an menat d’un recanton perdut en Arièja o en Aran a la sèuva dels aztècas, l’Imalaia o lo Japon d’abans la guèrra, per i encontrar tot un cortègi de personatges susprenents, ambe de formigas que parlan, tuaires de massa, un comitat de mascas que benlèu ne son pas unas, un drac endormit… Una fèsta.

Contes publicats :

Acampada de familha. Jean-Marc Rabier
Zibola. Robèrt Pastor
Un café dab Edoné. Jordi Ràfols Brasó
Yobai. Sara Laurenç
La còla dau drac. Jean Claude Puech
Cambiaments de nom. Alan Roch
Empúries. Matieu Poitavin
L’Institucion de Defensa de las Mascas (IDEM). Esther Lucea Teruel
Le tren de la nuèit. Miquèl Ruquet
vignette_rencontres2024.jpg
Département de Haute-Garonne
Région Nouvelle-Aquitaine
Région Occitanie
Ville d'Agen
Ofici Public de la Lenga Occitana
Rdv es balhat a Agen (47) los 13 e 14 de junh que venon pels Rencontres occitans de las lengas e culturas regionalas.
Dos jorns d’escambis e de debats a l’entorn de la plaça de la lenga occitana dins la societat actuala (educacion, economia, torisme, cultura...) a travèrs l’experiéncia e las idèas de los e las que la pòrtan e la defendon al quotidian.
Seràn present.a.s per aquela primièra edicion (entre autres) : Jean-Luc Lagrave, Romain Baudoin, Martine Ralu...
Per descobrir lo programa dins son integralitat e vos inscriure : ligam :  http://abrac.at/rencontres2024
vignette_60839.jpg
Roch, Alan
Aprèp aver parlat de las patas dels mila-patas, dels pics dels eirices, de las escaumas de las serenas, del monde d’alas e de plumas, dels provèrbis del beure e del manjar, aprèp s’èsser interessat al bestiari e a la mit-òc-logia,lo poèta se vira cap al monde vegetal per nos contar, en vèrses ortalans, la vida reala (?!!!) e tanplan supausada de l’òrt, dels legums, de la frucha, del bòsc, dels arbres, de las èrbas, de las flors, …
vignette_carnaval.jpg
CIRDOC - Institut occitan de cultura
Conservatoire d'agglomération Béziers-Méditerranée

PRESENTACION 

Amb son Carnaval des animaux, Camille Saint Saëns convidava lo public a una parentèsi encantada, entre fantasiá e umor. Tornant visitar los còdis d'aquèla pèça classica, los artistas del Carnaval Trad de las Bèstias ne propausaràn en 2024 una adaptacion qu'emprunta d'unes marcaires de la cultura occitana : musica tradicionala, bestiari fantastic mas tanben conte e teatre d'ombras. Dins l'escrinh del Pargue de la Gayonne, Séverine Sarrias (contaira), Arnaud Cance (musician, cantaire) e François Breugnot (musician) presentaràn al public las colissas de la creacion al sortir d'una setmana d'escritura al CIRDOC : genèsi de l'òbra, causidas artisticas e qualques extraits.
Un eveniment en partenariat amb lo Conservatòri d'agglomeracion Besièrs Mediterranèa

INFORMACIONS PRACTICAS 

Pargue de la Gayonne, 34500 Besièrs

Ne saber mai :
Contact  secretariat@oc-cultura.eu / 04.67.11.85.13.

vignette_CBIO.jpg
CIRDOC - Institut occitan de cultura
Rectorat de l'Académie de Montpellier

Conférence burlesque d'intérêt occitan par le Théâtre des origines

Organisée par le CIRDOC - Institut occitan de cultura et le rectorat de l'Académie de Montpellier
Le mercredi 3 juillet 2024 à 10h à la MJC Trencavel de Béziers

Informations, réservations : prod-edu@oc-cultura.eu

Représentation (1h environ) ouverte au public sur inscription auprès du CIRDOC - Institut occitan de cultura

Dans le cadre de la journée de formation pour les enseignants (ouverte aux autres professionnels de la culture) "Lo PCI dins ma classa" : comment et pourquoi mobiliser les éléments du patrimoine culturel occitan dans les projets d'éducation artistique et culturelle ?

La journée se composera de deux modules indépendants, un le matin, un l'après-midi. Il est possible de s'inscrire pour l'intégralité ou un seul des deux modules.

Les conférences burlesques d'intérêt occitan

Alliant projections vidéos et photos, danses, théâtre et musiques les "CBIO" permettent de mettre en lumière des éléments du PCI.
En créant une forme hybride entre conférence et théâtre, le Théâtre des Origines élabore une médiation du patrimoine vivant permettant la réappropriation de certaines pratiques dans une volonté de construction avec ceux qui sont dépositaires de ce patrimoine.
Avec Perrine Alranq, Isabelle François, Marie Gaspa et/ou Ania Wasniowska
Réalisation graphique et animations vidéo: Gérard Garcia

Objectifs :

– Transmission d’une éducation informelle, ludique et accessible autour de la notion de PCI
– Création d’outils pédagogiques pour la valorisation du PCI
– Contribuer à la sauvegarde de certains éléments fragile et/ou à sauvegarder
– Découverte et valorisation des éléments du PCI du territoire Occitanie

En savoir plus : https://www.theatredesorigines.fr/index.php/creations/spectacles-tout-public/conference-burlesque-d-interet-occitan

vignette_maiadas.jpg
CIRDOC - Institut occitan de cultura
Les Maiadas en Lot-et-Garonne, qui ont choisi pour thème cette année "Femnas d'òc", se clôturent sur une grande journée de rassemblement le 28 mai. Le CIRDOC - Institut occitan de cultura s'associe aux festivités en proposant aux jeunes occitanophones des rencontres et lectures avec l'autrice Pauline Kamakine.

Les Maiadas

En lien avec le parcours de la convention éducative du conseil départemental du Lot-et-Garonne, les Maiadas, coordonnées par les enseignantes relais occitan, réunissent les élèves bilingues du département et les classes d'occitan du collège.

Ils participent à des échanges interclasses, des activités en ateliers de langue/radio, d'arts plastiques, de danse traditionnelle, d'EPS, préparées avec les enseignants des classes bilingues et les associations occitanes locales. Ils visitent l'exposition commune et visionnent de petits films en occitan auxquels ils ont contribué. Ils pique-niquent ensemble sur place à midi. Le nombre d'enfants participant est variable en fonction du niveau des activités proposées et de la capacité d'accueil. L'organisation est conçue avec les collègues de primaire en classes bilingues occitan, en concertation avec l'équipe du collège ou de la municipalité. Le projet est bâti avec les professeurs d'occitan et d'autres disciplines intéressés par le thème.

"Les Maiadas, c’est une vague occitane qui déferle dans un lieu public, le jour des rencontres, et qui rend visible la vivacité de la langue et de la culture occitanes.
Ce projet valorise les élèves occitanophones dans leur pratique, en tra-vaillant sur le thème à l’école toute l’année, et, en partageant avec les autres classes lors de la journée de rencontre et de restitution.
Cet événement permet aussi au public non initié, qui en croisera les acteurs de tous âges, de s’ouvrir au monde occitan."

Contact/Informations : Enseignantes relais occitan en Lot-et-Garonne
Cécile Camgrand / Nancy Capelle
https://www.ac-bordeaux.fr/presentation-des-services-departementaux-de-l-education-nationale-du-lot-et-garonne-122170
vignette_Fifres-et-Tambours-du-pays-nicois.jpg

    Il existe ce territoire entre mer et montagnes que certains appellent Riviera, d’autres Côte d’Azur voire même Comté de Nice. Si l’on parle de Pays Niçois, c’est que les contours, les frontières de ce territoire n’ont pas cessé d’évoluer pendant les siècles.
Territoire de paysans, d’artisans, d’éleveurs, de bâtisseurs, le Pays Niçois révèle mille et un visages ainsi qu’une culture formidable. Parmi ces richesses culturelles, le patrimoine musical tient une place non négligeable : de la Haute Tinée avec ses vielles à roue, en passant par le chant polyphonique ou encore l’art campanaire répandu dans toutes les villes et villages …

  Il existe néanmoins un dénominateur commun avec un couple d’instruments symboles de toute cette aire géographique : le fifre et le tambour.
Sans doute, tailler un roseau pour produire des sons et réaliser des airs de musique est une pratique existante depuis des millénaires dans notre région. Néanmoins, nous avons la chance d’avoir la connaissance d’une présence développée et attestée de la pratique du fifre et tambour depuis au moins 5 siècles en Pays Niçois !

  Si les peintres du 19e siècle ne nous ont pas laissé de traces de la pratique de ces instruments, l’apparition de la photographie nous a permis de voir que cette pratique pouvait représenter en général 2 à 3 musiciens par village, surtout dans la Roya, les Paillons, la Vésubie et le Valdeblore. La seconde moitié du 20e siècle a vu l’apparition de nombreux groupes représentant un terroir, une vallée, un village, d’une durée de vie fluctuante mais résolument tournés vers l’animation des fêtes et évènements traditionnels.

  Dans le courant de l’année 2021, en commençant à envisager une sortie de la crise due à la pandémie de COVID, l’idée était lancée de rassembler les musiciens de fifres et tambours au sein d’un grand ensemble pour porter cette culture et cette tradition dans des évènements d’envergure.
Contacts développés, cycle de répétitions mis en place, un gros collectif rassemblant une cinquantaine de fifres et tambours était né.
La première sortie de cet ensemble atypique s’est ainsi déroulée le 11 février 2022 pour l’ouverture du Carnaval Officiel de la Ville de Nice. Grand succès et des musiciens très enthousiastes par ce projet. La décision était ainsi prise de poursuivre l’aventure de manière occasionnelle.
Les Fifres et Tambours du Pays Niçois étaient ainsi nés rassemblant une centaine de musiciens de la Roya à l’Esteron en passant par toutes les autres vallées : Paillons, Vésubie, Valdeblore, Tinée, Var, Roudoule, Cians.

  Aujourd’hui, de nombreux groupes existent tels les Tchapacant'd'Breï, les Panissiers de Luceram, les Sauta Riba de la Vésubie, les Falabracs du Valdeblore, les Loups de Clans, Li Fa pas caut de la Haute Tinée, les Fifres et tambours de Castellet Les Sausses ou encore les Fifres et Tambours de la Roquette Sur Var... Ils animent les nombreuses fêtes du Pays Niçois.
Tous savent néanmoins se retrouver pour de grosses occasions au sein des Fifres et Tambours du Pays Niçois plusieurs fois tous les ans.

Les Fifres et Tambours du Pays Niçois sont ainsi tournés vers des évènements type Fête du Fifre, Fête de la Musique, Sainte Cécile etc… et souhaitent particulièrement œuvrer pour les coutumes et traditions du Pays Niçois, notamment son patrimoine musical, en donnant leurs lettres de noblesse à ces instruments.

Contacts

LI SONHAIRES (Association loi 1901)

Adresse : Chapelle du Saint Sépulcre
7 Place Garibaldi
06300 NICE
Courriel : lisonhaires@gmail.com
Téléphone : 06-86-62-06-45 

Facebook

vignette_edito_20.jpg
CIRDOC - Institut occitan de cultura

Amb l’estiu qu’apròcha, lo CIRDOC-Institut occitan enfila son vestit de sason per entamenar una granda virada d’eveniments e festenals occitans. Plan segur Total Festum que, dempuèi 2006, reviscola la cultura dels païses d’òc e catalans mas tanben un fum d’autras iniciativas ont s’exprima la creativitat d’associacions e d’artistas d’en pertot sul territòri. Es l’escasença per l’establiment de prepausar son sosten dins lo quadre d’une politica de cooperacion que se desvelopa de longa, amb l’ajuda de las collectivitats e partenaris institucionals. Mas dins los faches de que s’agís e cossí se passa ? lo CIRDOC - Institut occitan de cultura coopera segon tres modalitats complementàrias. D’en primièr per la mesa a disposicion de ressorças documentàrias (libres, mòstras, supòrts de mediacions variats …) e d’una formacion elementària per s’arrengar amb aqueles otisses. Puèi amb una formula afortida d’una preséncia sul terren e d’una proposicion especifica (animacions, creacions, consultacion …) assegurada en relacion amb los organizators. Enfin, en foncion del contèxte, del besonh exprimit e de l’interés per l’espandiment de la cultura, lo CIRDOC - Institut occitan de cultura interven coma co-productor en contribuïssent a la programacion. Es aital que nos crosarem dins las setmanas que venon, del Total literari a l’Universitat Occitana d’Estiu, de Prom’Aude als Rencontres de Salinèla, de la Passejada Calandreta a la Maïada (47).

Descobrir la Letra en Òbra 20 - Mai de 2024 / Julh de 2024 : AQUI
vignette_60831.jpg
Vayrette, Fabienne
Quinze novèlas entà parlar deu monde. Lo d'uei, de segur, qu'ei çò qu'ei, mes tanben lo d'un futur pròche e pas mens maishant. Los personatges de Fabienne Vayrette, hemnas sustot, ne's dèishan pas enganar. Emplegada de musèu saunejaira e determinada, servidor au caumatge prèst a tot entà escapar a la vita vitanta, joena diplomada japonesa a la punta deus hialats sociaus… vos estonaràn. Dab determinacion e coratge, ne baishan pas jamès los braç, quan seré de pedaçar la realitat. Pr'amor çò que vòlen, ei víver!
sus 699